Idées reçues

L'ostéopathie étant une profession encore relativement "jeune" en France, bon nombre d'idées reçues existent encore et méritent des explications.

 

NON, l'ostéopathie ne consiste pas à remettre en place les os. Les tests et techniques de libération employés visent à détecter et à libérer une PERTE DE MOBILITE ou BLOCAGE au sein des articulations mais aussi des organes, nerfs, vaisseaux etc.

NON, l'ostéopathie ne s'intéresse pas qu'aux os. Ce raccourcit peut se comprendre par une mauvaise interprétation de l'étymologie d'OSTEOPATHIE, qui ne fait pas référence à "os" mais à "ostéon" et qui en Grecque se rapporte à "l'origine". Le travail de l'ostéopathe consiste, à partir d'une plainte, de remonter à l'origine du symptome en prenant en compte tous les niveaux tissulaires (musculo-squelettique, circulatoire, nerveux, hormonale etc.)

NON, un bon ostéopathe peut aussi faire "cracker". Quelque soit la technique utilisée, elle doit avant tout être la plus adaptée au cas présent, non forcée et bien entendu parfaitement maitrisée par le praticien.

NON, il ne faut pas obligatoirement être kinésithérapeuthe pour devenir ostéopathe. Même si en France, le titre d'ostéopathe est partagé entre ostéopathes "exclusifs", kiné-ostéo, médecin-ostéo etc. l'ostéopathie est une médecine à part entière qui s'appuie sur un concept totallement différent de la kinésithérapie et de la médecine allopathique.

NON, il n'y a pas d'âge pour consulter. Dès les premiers jours de vie il est possible de consulter un ostéopathe. On trouve d'ailleurs beaucoup de maternités proposant l'intervention d'un ostéopathe pour les nouveaux-nés.

 

----------------------------------------------------------------------------------

OUI, il est conseillé de faire un bilan ostéopathique par an. Il permet de prévenir certains problèmes en veillant à ce que votre corps garde toutes ses capacités d'auto-guérison et d'auto-régulation.

OUI, un bilan ostéopathique est fortement recommandé pour un nouveau né. Il permet par exemple de libérer beaucoup de blocages résultants de l'accouchement, et ce, avant qu'ils n'entrainent trop de compensations.