Déroulement d'une séance

Classiquement, une consultation en Ostéopathie de déroule en 3 temps :

1 - L'interrogatoire :

   Il permet à l'ostéopathe de cibler le motif de consultation et ses caractéristiques ainsi que l'état de santé général du patient. C'est grace à ses questions que l'ostéopathe établit un pré-diagnostique l'orientant vers des tests palpatoires à effectuer. Elles permettent également au praticien d'adapter les techniques utilisées lors du traitement.

 

2 - Les tests :

   Si nécessaire, l'ostéopathe procède à quelques tests médicaux comme une auscultation cardiaque, prise en tension artérielle, tests tendineux ou ligamentaires... Une fois tous risques de pathologies d'ordre médicales écartés, il s'attache à tester la mobilité des différentes structures du corps (articulations, viscères, crâne, fascias...). Le résultat de ces différents tests aboutit à l'élaboration du Diagnostique Spécifique Ostéopathique qui détermine l'axe de traitement à envisager.

 

3- Le traitement :

   Par l'utilisation exclusive de techniques manuelles*, l'ostéopathe s'attache à libérer les pertes de mobilité retrouvées lors des tests.

   * Les techniques manuelles utilisées sont très variées et adaptées au patient et les dysfonctions qu'il présente. On retrouve différents types de techniques :

- Les techniques directes de haute vélocité et basse amplitude : Par la réalisation d'un geste sec et court, SANS FORCER, l'ostéopathe redonne de la mobilité aux articulations. Il est parfois perçu un léger "clack" ou "clock" qui n'est autre que la manifestation de la libération des deux surfaces articulaires (on peut comparer ce phénomène à une ventouse que l'on décolle d'un plan lisse). 

- Les techniques myotensives : Elles utilisent la contaction volontaire des muscles pour libérer des articulations et/ou des groupes musculaires. Elles utilisent également des étirements passifs pour restaurer une bonne souplesse tissulaire.

- Les techniques de Jones : Elles permettent d'obtenir un relâchement musculaire par l'application d'un point d'inhibition précis.

- Les techniques fasciales

- Les techniques crâniennes : Elles visent à restituer la mobilité fine des sutures crâniennes ainsi que la souplesse relative des membranes intra-crâniennes.

- Les techniques viscérales : Elles permettent d'agir sur la qualité tissulaire des moyens de soutient des viscères, sur la mobilité des viscères entre eux et sur leur mobilité propre.

- Les techniques dites "réflexes" : Normalisation neuro-musculaire, traits tirés de Dick, points de Chapman et de Knapp, points périostés, dermalgies de Jarricot.

- Les tehniques de mobilisation articulaire : Isolées ou dans le cadre d'un Traitement Ostéopathique Général (TOG).

- Les techniques intra-osseuses : Elles ont pour but de restituer une bonne souplesse tissulaire à un os densifié par la suite de traumatismes ou de contraintes excessives.

 

Au total il faut compter environ 45 minutes de consultation.

 

NB : L'Ostéopathie ne se focalise pas uniquement sur le siège de la douleur. Les consultations s'effectuent donc en sous-vêtements quelque soit le motif.